Promouvoir les gestes qui sauvent

 

Des secouristes, médecins et infirmiers apprennent les trois gestes pour sauver une vie : appeler le 15 (le Samu), faire le massage cardiaque et utiliser un défibrillateur.


Durée d'une séance : 1 heure environ pour un groupe de 8 à 15 personnes.

 

 


Face à l'arrêt cardiaque, le temps et les gestes sont précieux. Être formé aux gestes qui sauvent augmente les chances de survie d'une victime. L'arrêt cardiaque peut survenir n'importe où et le premier à pouvoir agir se trouve près de la victime, les secours ne prendront le relais que quelques minutes après. Chaque minute qui passe sans agir, c'est 10 % de chances de survie en moins.

 

Interventions sur demande dans les entreprises, écoles, collectivités locales.

Nous contacter